Le poker est-il un jeu de hasard ou non ?

Les poursuites contre Lawrence Di... suivent leur cours. Mardi 06 août 2013, un juge fédéral de New York s’est prononcé sur le dossier en donnant un avis favorable à l’accusé. Le Juge Jack Wein... soutient que les poursuites contre M. DiCri... seraient infondées, car le poker est un jeu d’adresse et non pas un jeu de hasard comme par exemple les casinos.



Pour rappel, depuis août 2012, l’homme d’affaire new-yorkais est tombé sous le coup de l’Illegal Gambling Business Act (IGBA). Il a été accusé d’avoir monté un club de poker dans l’arrière-salle de son entrepôt de Staten Island. Mardi dernier, la Cour d’appel de New York a essayé de définir et de savoir si le poker reposerait sur du hasard.



Le poker est un jeu de stratégie



L’avis du juge Wein..., « le poker doit être distingué des autres formes de jeux de hasard du fait de la part de compétence qu’il réclame » n’a pas été rejeté par le Department of Justice. Les propos du juge ont donné un peu d’espoir à la communauté du Poker. “C'est encore une affaire importante car une chose n'a pas été renversée mais simplement trouvée hors de propos, c'est l'avis complet, bien documenté et motivé du Juge Wein... selon lequel le poker est un jeu d'adresse” a déclaré Patrick Flem..., le directeur des contentieux pour le Poker Players Alliance (PPA) qui ajouta que l’interprétation de la loi IGBA n’est pas en faveur du monde du poker.



Ambigüité de la loi IGBA sur le poker



Jusqu’à présent, la loi IGBA ne donne aucune définition transparente sur les jeux de hasard. Cette tâche peut être de la compétence des Etats à livrer des explications claires sur ce qu’est un jeu de hasard et ce qui ne l’est pas. En ce sens, le directeur exécutif de PPA, John Pappas parle de décision malheureuse, car la Cour d’appel ajoute à la demande une clarification fédérale de la définition de jeu de hasard. D’après lui, le poker n’est pas un crime, c’est un jeu d’adresse.



Le procès a finalement été renvoyé à la Cour de District Est de New York. Lawrence DiCri... connaitra sa sentence après avoir été reconnu coupable de transgresser la loi IGBA. Les trois juges de la Cour Denny Chi..., Chrester J. Stra... et Peter W. Ha... estiment que l’affaire DiCri... contient toutes les preuves qui montrent que l’homme d’affaire a violé la loi IGBA (activités conduites en violation avec la loi, activités conduites par plus de 5 personnes, activités ayant rapporté plus de 2000 $ en un jour et ce, pendant plus de 30 jours).



Le directeur de PPA, Patrick Flem... analyse l’affaire DiCri... sous un angle défavorable. Pour lui, dans le cas d’un appel, Lawrence pourrait se retrouver devant un plus grand nombre de juges ou devant la Cour Suprême. De plus, renchérit-il que la Cour Suprême décline généralement 90% de demandes.

Poker en ligne - jeu de poker - regle du poker - Site de poker en ligne - Jeux de casino